Marie-Julie au Ciel

Sa vie est écrite au Livre de Vie

" Je récompenserai Marie-Julie de toutes les souffrances qu’elle a acceptées avec tant de foi et de résignation, disait en 1916 Notre Seigneur à Marie des Pyrénées (morte en 1918). Sa vie est écrite au Livre de Vie qui paraîtra au Jugement dernier, aux yeux du monde entier, car ses vertus sont Inconnues des hommes, mais Dieu les connaît. Sa vie n’a été qu’un martyre continuel et perpétuel. Elle M’a suivi au Calvaire, et elle connaît toutes les tribulations de Ma Vie, elle connaît Ma Passion mieux qu’un théologien. Elle connaît Mes angoisses, Mes souffrances, et elle a mis un baume à Mes Plaies, toutes les fois que Je le lui ai demandé. Heureux ceux qui suivent sa voie ! "

Parole de Notre Seigneur :

" La bienheureuse Marguerite-Marie a été choisie pour publier la gloire de mon Sacré-Coeur, et toi, tu es choisie pour publier la gloire de ma Croix. Elle est la victime de mon Sacré-Coeur, tu es, toi, la victime de ma Croix. "

17 octobre 1877

C’était le 1er novembre 1938, j’arrivai à La Fraudais de bonne heure le matin, peu après le retour de l’extase où en cette solennité, Notre Seigneur donnait à Marie-Julie de contempler les siens dans la gloire.... Assise sur la petite chaise, devant son lit, elle était d’ordinaire toujours très en possession d’elle-même, mais non pas ce jour-là ! car, elle semblait au contraire ne pouvoir se contenir. Dans l’excès de son bonheur, l’âme toute vibrante, elle répétait sans cesse " Que Jésus est bon ! Que Jésus est bon ! Que je suis heureuse ! Oh que Jésus est bon ! " et comme enivrée d’amour elle redisait encore : " Que Jésus est bon ! Et que je suis heureuse ", car dans son émoi, elle ne trouvait pas d’autres mots.

Je hasardai enfin " Vous avez vu le ciel, Marie-Julie ? "

" Oui, ma petite amie. "

" Et tous les vôtres ? "

" Tous les miens "

" Père, Mère, Angèle ? "

" Et Rose ... tout le ciel. "

" Et encore ? "

" Je suis montée à la chupe du Paradis. "

" Au sommet ?... et là ? "

" J’ai vu trois Saintes. "

Il était question de cette gloire suprême où sont les plus grands Saints de l’Église catholique.

" Trois Saintes, Marie-Julie ! je vais deviner qui : Saint Joseph ? "s

" NON, (avec fermeté) Il est plus haut ! "

" Alors Sainte Marie Madeleine ? "

" Oui, Sainte Marie Madeleine ! "

" Sainte Catherine de Sienne ? "

" Oui ... Oui. " (très vite)

" La troisième ? "

Marie-Julie ne répondait pas... Que signifiait ce silence un tel Bonheur ?

" Déjà, J’ai élevé l’âme au-dessus de la Terre, disait Notre Seigneur, le 5 mai 1938, Je l’ai appelée dans la hauteur des cieux où Je la placerai un jour, pas de suite, mais dans quelques heures, dans quelques jours. "

Jésus lui avait révélé ce matin là, la gloire qui l’attendait ?

Exorcisme de Léon XIII - Articles Religieux - Livres et brochures - Religious items - Discover Marie-Julie - Infos du Sanctuaire - Conférences

Neuvaine de prière - Dévotion réparatrice - Paroles du Ciel - Découvrir Marie-Julie - Historique - Marie-Julie du Crucifix - Les demandes du Ciel

Le surnaturel - Oraisons et prières - Témoignages - Des extases de Marie-Julie - Les évènements annoncés - Quelques prophéties - Autres prophéties

Cris du Ciel - Le Sanctuaire de Marie-Julie - Informations légales - Conditions générales de vente - Contact - Accueil - Retour

© 2014 - Tous droits réservés "Association le Sanctuaire de Marie-Julie Jahenny" Tél : 02 40 51 06 81